parite-science.grenoble.cnrs.fr

Feuille de Route Europe 2006 - 2010

Communication de la Commission au Conseil, au Parlement européen, au Comité économique et social européen et au Comité des régions
-  une feuille de route pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2006-2010

La présente feuille de route décrit six domaines prioritaires pour l’action de l’Union européenne relative à l’égalité entre les femmes et les hommes pour la période 2006-2010 : une indépendance économique égale pour les femmes et les hommes, la conciliation de la vie privée et professionnelle, une représentation égale dans la prise de décision, l’éradication de toute forme de violence fondée sur le genre, l’élimination des stéréotypes de genre et la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes dans les politiques externes et de développement. Elle identifie des objectifs prioritaires et des actions pour chacun des domaines. La Commission ne peut réussir seule à réaliser ces objectifs puisque, dans de nombreux domaines, le centre de gravité de toute action se situe au niveau de l’État membre. La présente feuille de route représente donc l’engagement de la Commission à faire avancer le programme sur l’égalité entre les femmes et les hommes en renforçant les partenariats avec les États membres et d’autres acteurs.
Cette feuille de route s’inspire de l’expérience de la stratégie cadre pour l’égalité entre les femmes et les hommes pour la période 2001-2005. Elle associe le lancement de nouvelles actions au renforcement des activités existantes qui ont fait leurs preuves. Elle réaffirme également la double approche de l’égalité qui consiste en la prise en compte de la dimension de genre (la promotion de l’égalité entre les sexes dans tous les domaines et activités politiques) et en l’adoption de mesures spécifiques.
L’égalité entre les femmes et les hommes est un droit fondamental, une valeur commune de l’Union européenne, et une condition nécessaire pour la réalisation des objectifs de croissance, d’emploi et de cohésion sociale de l’UE. Celle-ci a fait des progrès significatifs dans la réalisation de l’égalité entre les femmes et les hommes, grâce à la législation sur l’égalité de traitement, à l’intégration de la dimension de genre dans les politiques, aux mesures spécifiques pour l’avancement des femmes, aux programmes d’action, au dialogue social et au dialogue avec la société civile. Le Parlement européen a été un partenaire important pour réaliser ces progrès. Beaucoup de femmes ont atteint les niveaux d’éducation les plus élevés, ont accédé au marché du travail et sont devenues des acteurs importants de la vie publique. Néanmoins, des inégalités subsistent et peuvent même s’amplifier, puisque l’accroissement de la concurrence économique mondiale exige une main-d’œuvre plus flexible et mobile. Cela peut avoir une plus grande incidence sur les femmes qui sont souvent obligées de choisir entre avoir des enfants ou faire carrière. Cette situation est due au manque de flexibilité des conditions de travail et des services de soins, à la persistance des stéréotypes fondés sur le genre, et à une répartition inégale des responsabilités familiales entre les femmes et les hommes. La situation actuelle des femmes sur le marché du travail ne reflète pas pleinement les avancées réalisées par les femmes dans des domaines clés pour la stratégie de Lisbonne comme l’éducation et la recherche. C’est un gaspillage de capital humain que l’UE ne peut se permettre. En même temps les faibles taux de natalité et la diminution de la main-d’œuvre menacent le rôle politique et économique de l’UE.
L’UE reste un acteur important dans l’effort général pour la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes. La transformation de la mondialisation en une force positive pour toutes les femmes et les hommes et la lutte contre la pauvreté constituent des défis importants. Des crimes, comme la traite des êtres humains, ont été facilités par les technologies de la communication.
L’UE ne pourra relever ces défis que s’il y a une accélération des progrès vers l’égalité entre les femmes et les hommes et un renforcement de l’intégration de la dimension de genre dans toutes les politiques, et notamment dans les domaines identifiés dans la présente feuille de route.


Documents

12 décembre 2006
info document : Word
150 ko

12 décembre 2006 par Bettina Debu

Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 35621

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Articles et documents   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License